Tails raconté par ceux qui le construisent

Quiconque s’intéresse aux technologies de protection de la confidentialité sur Internet a un jour ou l’autre entendu parler de Tails, un système d’exploitation live (installé sur DVD, clé USB ou carte SD) qui utilise le réseau Tor, embarque les outils de cryptographie réputés les plus fiables, et ne laisse ni ne conserve aucune trace, sauf à le demander explicitement.

tailsDepuis que les journalistes contactés par Edward Snowden ont révélé, au printemps dernier, avoir utilisé Tails pour travailler sur les documents fuités par le lanceur d’alerte, la réputation de l’outil a définitivement dépassé les cercles purement techniques. En témoigne son usage par de plus en plus de journalistes et d’ONG.

Mozilla et Tor, « ça n’est qu’un début »

Après Facebook et son « service caché », un partenariat avec Mozilla : décidément, le réseau Tor semble bel et bien sortir de ses habituelles zones de confinement — l’usage par les sites illégaux d’une part, dont l’opération « Onymous » est le dernier écho, et de l’autre l’outil « hacktiviste » prisé des journalistes et des militants des droits de l’homme […]

Facebook « caché » dans Tor : pourquoi c’est une très bonne nouvelle

Vendredi 31 octobre, Facebook a annoncé le lancement d’une « expérimentation » permettant à ses utilisateurs d’accéder à ses services directement depuis le réseau Tor. Comme l’a très bien résumé le journaliste Andy Greenberg dans Wired : « Le site le moins anonyme au monde vient juste de rejoindre le réseau le plus anonyme du Web. »

De la crypto « unplugged » (et des œufs durs)

C’est en lisant L’Histoire des codes secrets de Simon Singh que j’ai appris l’existence de Giambattista Della Porta (dit aussi Giovanni Della Porta), physicien italien du XVIe siècle, également opticien, alchimiste, philosophe et cryptologue (ouf) — il est vrai qu’à l’époque, on était souvent multitâche.